La sant par l\'alimentation et tre en forme avec de belle formes, c\'est possible.

Bonjour     visiteurs jour : 11     Total clics   :   4461684

 

Coucou et merci Merci             

                Santé, forme et bien être


 
Clics 645

   

La dépression

La dépression, voila une maladie dont on parle peu ou pas et qui nest souvent même pas considérée par les intéressés eux-mêmes comme une maladie. Il faut savoir que 10% des français ont fait ou feront une dépression et que les femmes sont deux fois plus concernées que les hommes.

Alors il faut bien connaître les signes dépressifs afin de savoir lidentifier suffisamment tôt. Le plus vite elle est identifiée, le mieux on peut se soigner et réduire son ampleur. Le sentiment dabandon de solitude et dexclusion qui sempare de la personne freine ses capacités à percevoir le mal. Les psychiatres que lon craint beaucoup sont tout à fait compétents pour soigner lâme et le corps. Le corps est important, très important.

La dépression nerveuse est rarement identifiée par des non spécialistes. Souvent, alors quelle est déjà très avancée, ni l'entourage proche, ni même le médecin n'y pensent. Les plaintes apparaissent banales, beaucoup croient que tout va rentrer dans l'ordre avec quelques bonnes paroles et un peu de volonté de la part du patient. Ah ! La volonté, il faut savoir que la dépression anéanti totalement toute volonté. Ceci nest pas assez dit et répété, exiger de la volonté dun dépressif cest exiger dun paralytique quil marche ou dun aveugle quil voie. Le malade lui-même ne le sait pas et se déconsidère à ses propre yeux ce qui aggrave les choses. Il faut que son entourage le laisse tranquille. Cest le point numéro un.

 

La dépression est un trouble de l'humeur ou du psychisme pouvant résulter de l'interaction d'un ensemble de facteurs biologiques (déséquilibre dans la chimie des neurotransmetteurs du cerveau), psychologiques et sociaux (ex : divorce, chômage, risque de licenciement, stress, endettement important, isolement social, etc.). Il s'agit d'une affection médicale à haut risque,  sous diagnostiquée et sous-estimée.
Elle est caractérisée par la persistance des symptômes suivants :

 

 

1 Tristesse permanente (jusquà pleurer).
2 Perte d'intérêt : tout est morne, sans relief, manque de motivation, perte de volonté
3 Irritabilité, mal de vivre
4 Troubles du sommeil
5 Fatigue, manque d'énergie
6 Dévalorisation de soi, sentiment déchec, « je suis bon à rien »
7 Pensées suicidaires, à quoi bon vivre ? Avec cette grande souffrance morale.

 

Si plusieurs de ces symptômes sont présents depuis 2 semaines ou plus, sans quil y ait de répit, on peut parler de dépression.

 

La dépression a la caractéristique très importante de nous empêcher de continuer à assumer nos activités quotidiennes. Nous croyons que cest parce que nous sommes nuls, nous devons développer des efforts bien plus élevés qu'a l'ordinaire pour un maigre résultat. Notre entourage nous regarde avec suspicion, il pourrait faire un effort bon sang ! Mais on ny parvient plus, cest comme une paralysie de nos centres de décision ou encore un ressort cassé. Et vous croyez votre entourage car ce qui vous arrive est tellement invraisemblable. Allons voyons vous le savez bien que vous ne faites pas semblant et que ce poids énorme vous écrase. Parlez-en à votre médecin il doit pouvoir vous comprendre. tre compris, pouvoir dire ce qui nous arrivent est le premier pas vers la guérison. On na pas honte dattraper la grippe, ni de faire un infarctus alors il ne faut pas avoir honte du fait que les neurotransmetteurs du cerveau fonctionnent mal et doivent être soignés.

 

Pendant la phase des soins il faut se laisser aller, se vider lesprit, faire abstraction de ce que pensent « les autres » après tout quils pensent ce quils veulent et soignons nous. Comme dans la fable du chêne et du roseau prenons le rôle du roseau et plions sous lorage pour ne point rompre.

 

La dépression saisonnière s'installe à l'automne ou au début de l'hiver et dure jusqu'au printemps. Ses symptômes sont ceux de tout épisode dépressif : tristesse permanente, perte d'intérêt, irritabilité,  troubles de sommeil,  pensées suicidaires. Les symptômes de la dépression saisonnière se distinguent de ceux des blues de l'hiver, lesquels ne nous empêchent pas de continuer à assumer nos activités quotidiennes.
Dans tous les cas, une dépression doit être prise au sérieux, et traitée. Parlez-en à votre médecin et décrivez bien vos symptômes sans en avoir honte.

 

La dépression est parfois une forme dagressivité que l'on retourne contre soi au lieu de la retourner contre le ou les événements et personnes qui en sont à lorigine. Inconsciemment nous nous rendons responsable de cette situation alors que nous en sommes les victimes. Cette agressivité est autodestructrice, elle sadditionne au mal être qui nous vient de lextérieur et enclenche un cercle vicieux qui sauto alimente.

Il est particulièrement intéressant de commencer à extérioriser cette agressivité retournée donc contre nous par le sport.

Il faut ensuite trouver son origine éventuellement à laide dune psychanalyse ou dune psychothérapie et crever labcès avant quil ne nous crève.

RJ       

 

Pour rester sur une note plus gaie allez voir la page Savoir se faire plaisir.  Restons ZEN est aussi pas mal

 

Certaines périodes de la vie sont plus à risque que dautres, cest le cas de ladolescence, des jeunes adultes, des femmes après laccouchement et des personnes âgées.

 

 

La dpression

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
dcroissante.
Pseudo Le 6-12-2019. Titre


Oiseau-de-Pluie le 28-12-2013. Critiques
"On na pas honte dattraper la grippe, ni de faire un infarctus alors il ne faut pas avoir honte du fait que les neurotransmetteurs du cerveau fonctionnent mal et doivent tre soigns."

--> La dpression n'est pas forcment lie des dsquilibres chimiques dans le cerveau !!
D'ailleurs, on peut souffrir de dpression pour je ne sais combien de raisons diffrentes : untel sera dpressif cause d'un viol, un autre cause d'un ou de plusieurs deuils, un autre cause d'une agression, un autre cause d'un chagrin d'amour, etc... La liste est longue !

Et sachez que dans tous ces cas, la dpression n'a rien voir avec un dsquilibre chimique, mais simplement cause du facteur dclenchant.
Si une personne devient dpressive suite la perte d'un tre cher, par exemple, cela peut sembler logique car la perte d'un tre cher est une extrme souffrance, il est NORMAL d'en souffrir... Ce sera la cause de sa dpression, donc. Et sa dpression n'aura rien voir avec des quelconques neurotransmetteurs, car si la personne qu'elle a perdu revenait par miracle la vie, eh bien la dpression de la personne en deuil disparatrait comme par magie !
Pour un chagrin d'amour, c'est pareil...
Etc, etc.

Personnellement, moi je souffre de dpendance affective depuis l'ge de 13 ans et j'en ai 19.
Je rsume : si une personne est gentille avec moi, je suis au paradis, mais si elle est mchante, je plonge en enfer.

J'ai t drogue de tous les antidpresseurs, anxiolytiques et mme neuroleptiques qui existent depuis plus de 5 ans & demi, donc ! Est-ce que a a chang quelque chose mon mal-tre ? Absolument rien.
Mme si je suis bourre de 10 000 mdicaments, si cette personne me rejette, je vais trs mal.
Mais, en revanche, mme avec AUCUN mdicament, si elle est gentille avec moi, par miracle je me sens mieux d'un coup.

Aussi, sur votre site, vous crivez une phrase insupportable :
"Les psychiatres que lon craint beaucoup sont tout fait comptents pour soigner lme et le corps. "

--> Si vous croyiez que les mthodes barbares telles que la contention, les chambres d'isolement, le bourrage de mdicaments jusqu' vous transformer en lgume et les lectrochocs datent du moyen-ge, vous vous voilez compltement la face. Elles existent hlas toujours.
Seule la lobotomie a entirement disparue.

Personnellement, les psychiatres m'ont compltement enfonc et j'ai vcu l'un des pires traumatismes de ma vie dans un hpital psychiatrique (que je qualifierai plutt d'asile psychiatrique !)
J'ai t sangle sur un lit, bourre de 50 gouttes de Tercian l'ge de seulement 18 ans (rsultat : maux de ttes atroces, vertiges abominables, vision extrmement floue, nauses, impossibilit totale de tenir debout et croulements dans les couloirs !!!), enferme avec des fous...
Bref, j'ai vcu un pur ENFER, pour tout dire.

Fuyez les psychiatres, oui...


Mathilde le 1-8-2013. dpression
Et ben, tous ces symptmes cause d'une belle-mre...incroyable je croyais que c'tait juste dans les films ou les contes de fes moi !!!
En attendant c'est vraiment intressant tout a


Jean le 28-7-2010. Bonjour Marie-Francefri
Rappel toi la fable du chne et du roseau : le chne si fort qui a rsist la tempte t dracin. Le faible roseau qui s'est pli rsist et s'est relev aprs l'orage.
La dpression est un orage auquel on ne peut rsister alors il faut surtout ne pas rsister, prendre son mal en patiente et un jour l'orage passe.
mais pour que l'orage passe il faut aussi se soigner et consulter un psychiatre et en changer tant qu'on pas trouv le bon.
Ils sont tous bons mais il y a une question de feeling, il faut que le courant passe pour que le psy obtienne des rsultats.


marie-francefri le 27-7-2010. dpression
Je suis puise de lutter contre la dpresion depuis plusieurs annes. Je suis tombe au "fond du puits" suis remonte et cela recommence. ce qui me retiens de ne pas mettre un terme ma souffrance ce sont mes petits enfants mais ils grandissent et ne s'interesseront plus moi d'ici qq annes. Ma vie est cruelle


RJ le 27-3-2009. Bonjour coco31

Bravo l'amour, le meilleur moyen d'oublier la dpression. Tous mes voeux de bien tre.


coco31 le 26-3-2009. a tous les depressifs

je suis amoureuse et je me sens tres bien.la depression je les mis au placard. pourvu que ca dure tchao tous l monde


Robert le 10-12-2007. Bonjour Senda

Question dlicate, ce qu'il ne faut pas dire d'abord c'est remue toi, secoue toi, quand on veux on peux, etc. Car dans son cas il ne peut rien de tout a et a le dprime encore plus d'tre aussi nul.
Il faut au contraire lui dire qu'il peut se laisser aller, que tout a n'est pas grave, protger son environnement et vitant de l'obliger a prendre des dcisions, en le laissant se reposer le plus possible et l'inciter se faire des petits plaisirs. Les choses s'amlioreront petit petit mais c'est parfois long et trs dur pour l'entourage.
Surtout consulter un psychiatre.


Senda le 9-12-2007. Gurison

Que peut-on dire un proche dpressif pour l'aider aller mieux ?


Jean le 17-1-2007. Merci Aleph00

Voil des informations intressantes.


aleph00 le 17-1-2007. Mdecine

Pour la dpression, les mdecins traditionnels prescrivent des antidpresseurs aux effets contestables (dont ventuelles accoutumance), et qui, s'ils aident passer un cap difficile, ne permettent que rarement de s'en sortir.

Le docteur Seignalet rapporte dans son livre l'alimentation ou la troisime mdecine avoir fait sortir 30 patients sur 30 de la dpression grce son rgime. (voir aussi mon avis sur ce livre) Je connais aussi d'autres personnes qui s'en sont sorties grce ce rgime.

Les causes alimentaires de la dpressions voques (et gnralement prouves) par diffrents auteurs sont les suivantes :
- Une permabilit de l'intestin au gluten, qui perturbe le fonctionnement du cerveau. Le rle de la phytine (contenue dans le bl, le seigle et l'orge) est aussi voqu.


Pour lutter contre la dpression, le rgime doit donc tre :
Sans gluten
Sans excs de sucre (pour viter hyper et hypoglycmie)
au moins pauvre en laitages
enrichi en Omga 3, particulirement d'origine marine
Riche en fruits et lgumes
riche en magnsium (supplmentation conseille voire obligatoire)
sans oublier quelques vitamines, et particulier du groupe B. Le chocolat noir est aussi rput avoir un effet favorable.


Le rgime du Docteur Seignlalet , le rgime Crtois (en excluant totalement le bl) ou le rgime de l'ile d'Okinawa conviennent, et mnent la gurison. Ces rgimes ne sont pas des rgimes amaigrissant, mais peuvent aider faire perdre les kilos superflus. Ils ont en outre des effets trs bnfiques sur une centaines d'autres maladies souvent graves, et amliorent nettement la forme de tous les jours et la longvit. Pour se faire assister dans le suivi de ce rgime, il convient d'en parler un mdecin qualifi, que l'on pourra trouver grce au secrtariat de l'association Seignalet (ou grce au forum en lien sur le site Seignalet.fr). Il est important d'tre strict dans le rgime car un rgime suivi 90% n'a qu'un demi-effet.

Dure et effet du rgime : Pour une personne n'ayant pas de graisses superflues, les effets du rgime se font sentir trs rapidement (ds la premire quinzaine). Par contre, lors de tout amaigrissement, les toxines stockes par l'organisme dans les graisses sont diffuses dans le sang, et les symptmes rapparaissent. La sant revenue, la maladie oublie, il est prfrable de poursuivre le rgime pour viter toute rechute. On pourra alors se permettre plus d'carts.

Difficult du rgime : le rgime peut paratre difficile suivre, mais le bnfice est tel que la contrainte de son suivi parat trs lgre cot des bnfices qu'il procure.

Autres lment bnfiques : sport, psychologie...
Lire : Okinawa, un programme global pour mieux vivre de JP Curtay



 

Total des visiteurs  :    2078617   dont aujourd'hui :   11    En ligne actuellement :  1      Total des clics   4461684